Synopsis

L a grande cantatrice Claire Lescot (Georgette Leblanc) ne vit que pour son art. Elle réunit souvent dans son étrange demeure les plus brillants représentants de l’intelligentsia internationale. Ils cherchent à la séduire, elle ne songe qu’à les dominer. Seul un jeune savant, disciple d’Einstein, l’intrigue. Après de multiples péripéties, elle découvre le laboratoire de cet ingénieur, temple ultra-moderne dédié à la science. Mais elle succombe peu après, victime d’un soupirant éconduit. Le jeune savant tente de la ramener à la vie grâce à une machine expérimentale…

 

Réalisé par Marcel L’Herbier (1923)Production : Cinégraphic
Décors : Robert Mallet-Stevens, Alberto Cavalcanti, Fernand Léger
Meubles : Michel Dufet, Jean Lurçat, Pierre Chareau, Martine (atelier mobilier-décoration du couturier Paul Poiret)
Sculptures : Joseph Csaky
Verrerie : René Lalique, Jean Luce
Orfèvrerie : Jean Puiforcat
Costumes de Georgette Leblanc : Paul Poiret
Danse : Les Ballets Suédois de Rolf de Maré, avec en vedette Jean Börlin (spectacle Nuit de Saint-Jean, filmé au Théâtre des Champs-Elysées).
Musique : Arrangements et partition originale créés par Darius Milhaud (documents en partie perdus)
Chef opérateur : Georges Specht
Scénario : Marcel L’Herbier
Première projection publique : Novembre 1924
Distribution : Georgette Leblanc (Claire Lescot) – Jaque Catelain (Einar Norsen) Léonid Walter de Malte (Wladimir Kranine), Fred Kellerman (Frank Mahler), Philippe Hériat (Djorah de Mopur), Marcelle Pradot (l’Innocente)
Musique (2014) : Aidje Tafial (pour accordéon, violoncelle, percussions, trompette, vibraphone, contrebasse, machines)


Durée : 135 Minutes

CONTACT

LAISSEZ UN MESSAGE!